Genève: altercation entre partisans et opposants aux notes

BERNE - La question du retour des notes à l'école primaire échauffe les esprits à Genève. Une altercation s'est produite samedi dans un centre commercial entre des partisans et des opposants à l'objet soumis en votation cantonale le 24 septembre.L'Association refaire l'école (ARLE), qui a lancé l'initiative pour le retour des notes, tenait un stand dans le hall du M-Parc de Carouge (GE). En même temps, plusieurs membres de la Société pédagogique genevoise (SPG), syndicat d'enseignants opposé aux notes, distribuaient des tracts devant le centre commercial.Les syndicalistes sont ensuite allés boire un verre en face du stand de l'ARLE, a indiqué l'association dans un communiqué. Ils ont été rejoints par l'un de leurs collègues, également élu socialiste au parlement de la Ville de Genève, qui était venu faire ses courses."Je voulais juste prendre de la documentation sur le stand et me retirer quand j'ai été violemment pris à partie par Jean Romain", membre de l'ARLE, a indiqué ce syndicaliste, Olivier Coste, contacté par l'ATS. Le philosophe lui aurait alors dit: "on va la laminer votre école, il n'en restera rien, ni de votre conseiller d'Etat (Charles Beer)", a précisé M. Coste.L'ARLE dément entièrement cette version des faits. Selon M. Romain, c'est au contraire M. Coste qui a commencé à provoquer son association. M. Romain n'aurait pas non plus parlé de Monsieur Beer, mais simplement annoncé sa volonté d'entièrement "refonder l'école".Quoi qu'il en soit, le membre de la SPG a fini par renverser la table du stand, jetant à terre toute la documentation. Le conseiller municipal reconnaît avoir perdu les nerfs. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.