Genève: le molosse avait suivi des cours d'éducation canine

BERNE - Le pitbull qui a défiguré mercredi un garçonnet de un an et demi dans un parc de Genève avait suivi des cours de dressage. Le chien n'était pas non plus connu de l'Office vétérinaire cantonal (OVC) pour un comportement agressif.Le molosse a été euthanasié vendredi, à la demande de sa propriétaire, une femme de 52 ans. Cette dernière n'a visiblement pas enfreint le règlement cantonal sur la détention de chiens dangereux, en vigueur depuis avril. Elle a respecté les exigences, a déclaré Laurence Mermod, vétérinaire à l'OVC genevois.Le fait que lors du drame, l'animal était sous la responsabilité d'une adolescente de 15 ans ne peut pas non plus être imputé à la maîtresse du pitbull. Le règlement stipule bien que le propriétaire d'un chien dangereux doit être majeur, mais il ne contient pas de disposition sur qui peut le promener, a indiqué Mme Mermod.Le chien qui a attaqué le bambin était semble-t-il un croisement entre un pitbull et un boxer. Au départ, il avait été annoncé comme un croisé boxer. Mais l'éducateur canin a conseillé à sa propriétaire, après avoir vu l'animal, de le faire enregistrer en tant que croisé pitbull, a relevé Mme Mermod.Les faits se sont déroulés mercredi dernier dans le quartier des Eaux-Vives. Une maman promenait son enfant dans la roseraie du parc La Grange. Le garçonnet est alors passé devant un banc près duquel se trouvait le pitbull. Le molosse lui a alors soudain sauté dessus et l'a mordu à plusieurs reprises au visage et à la tête.Les détails du drame ne sont pour l'heure pas encore connus. Lundi, on ignorait par exemple si le chien était tenu en laisse lorsque l'accident s'est produit. "Des témoins ont été auditionnés", a fait savoir le porte-parole de la police genevoise, Philippe Cosandey. Leurs propos vont être recoupés.L'affaire devrait ensuite passer dans les mains d'un juge d'instruction. La vie du garçonnet n'est pas en danger, a confirmé lundi M. Cosandey. Mais l'enfant a été défiguré. Son visage a déjà subi une intervention chirurgicale et d'autres opérations seront nécessaires. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.