Grippe aviaire: aucun nouveau cas - lignes d'urgence sollicitées

BERNE - Aucun nouveau cas de grippe aviaire n'a été décelé en Suisse depuis dimanche. Les lignes d'urgence mises en place par la Confédération ont néanmoins été davantage sollicitées, la population s'inquiétant avant tout du risque de transmission à l'homme.Selon la porte-parole de l'Office vétérinaire fédéral (OVF) Cathy Maret, les questions portent sur les fientes d'oiseaux par lesquelles le virus se propage et sur les promenades au bord des plans d'eau. Des personnes s'inquiètent aussi pour leurs animaux de compagnie ou s'informent avant de partir à l'étranger, a relevé Jean-Louis Zürcher, de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).Plus de 550 personnes ont composé lundi les numéros de l'OFSP et de l'OVF, contre une quarantaine les jours précédents. Cette hausse intervient au lendemain de l'annonce qu'un canard atteint du virus H5 avait été découvert mercredi dernier le long de la jetée du Jet d'eau de Genève. L'OVF a depuis analysé onze autres cadavres d'oiseaux. Les résultats se sont tous révélés négatifs.A Genève, les gardes de l'environnement ont reçu au cours de la journée des dizaines d'appels leur signalant la présence d'oiseaux morts. Ils sont allés ramasser les cadavres les plus susceptibles d'être porteurs du virus, soit une trentaine.La quinzaine de gardes de la faune vont continuer à sillonner le canton, et spécialement le lac, à la recherche d'oiseaux morts. La plupart des cadavres ont été trouvés dans la rade de Genève.Une foulque morte a été trouvée au bout de la jetée du Jet d'eau. Cette découverte survenant cinq jours après celle du harle bièvre atteint de grippe aviaire, il n'y avait plus de raison de maintenir la barrière de sécurité mise en place dimanche pour empêcher l'accès à la jetée.Chargés de mettre en oeuvre les mesures de précaution, les cantons ont formé des états-majors de crise ad hoc et coopèrent étroitement, en lien avec la Confédération.La Commission européenne est satisfaite des mesures prises après l'apparition d'un premier cas de grippe aviaire. Bruxelles ne stoppera donc pas pour l'instant les importations de volailles et de produits de volailles helvétiques.Le risque d'extension de la grippe aviaire sur le sol helvétique pourrait toutefois diminuer provisoirement ces deux à quatre prochaines semaines. Les oiseaux d'eau qui ont hiverné en Suisse retournent en effet déjà peu à peu vers l'Europe du Nord. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.