Grippe aviaire: interdiction de l'élevage en plein air levée

BERNE - L'interdiction de l'élevage en plein air ne sera pas prolongé en Suisse après le 15 décembre. Mais Berne devra stocker une réserve de Tamiflu pour 1/4 de la population et acheter 100'000 doses de vaccins pour prévenir une pandémie de grippe aviaire. Le Conseil fédéral a décidé vendredi que les volailles suisses pourront retrouver l'air libre dès le 16 décembre. Les marchés et les expositions seront donc à nouveau autorisés. La mise en oeuvre de la mesure de confinement décidée fin octobre s'est déroulée sans difficultés grâce à la bonne coopération des aviculteurs, a-t-il souligné. Le gouvernement a justifié sa décision de ne pas proroger le confinement par le fait que la migration des oiseaux est en grande partie achevée. De plus, le virus H5N1 hautement pathogène n'a pour l'instant pas été détecté chez les oiseaux migrateurs en Europe occidentale. Et de rappeler que près de 800 échantillons ont été analysés en Suisse et des milliers dans les pays voisins. Le programme de surveillance se poursuivra jusqu'à fin janvier. Si le virus H5N1 devait être découvert en Suisse ou dans des pays voisins, l'interdiction de l'élevage en plein air serait à nouveau discutée. Les aviculteurs doivent donc se tenir prêts à rentrer leurs animaux rapidement. Dès 2006, un programme de surveillance des exploitations de volaille, avant tout celles en plein air, sera mis sur pied. L'Autriche a également annoncé qu'elle levait l'interdiction de l'élevage en plein air. L'Allemagne va faire de même. Le Conseil fédéral a par ailleurs maintenu les mesures prises fin septembre concernant la préparation à la pandémie. Les réserves stockées du médicament antiviral Tamiflu permettront, si celle-ci se réalise, de traiter tous les malades et de protéger le personnel médical et soignant. Les propositions du Département de l'intérieur de Pascal Couchepin ont été approuvées. Le gouvernement a aussi pris connaissance des résultats de l'appel d'offre pour l'achat d'un vaccin contre le virus H5N1 de la grippe aviaire et a approuvé l'acquisition de 100 000 doses. L'élaboration du vaccin est bientôt terminée. La quantité prévue constituera une réserve de sécurité permettant de vacciner les personnes particulièment exposées au virus en cas d'infection des volatiles en Suisse. A cet effet, un crédit supplémentaire pour 2006 sera soumis au Parlement. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.