Grippe aviaire: la Suisse toujours épargnée

BERNE - La Suisse continue d'être épargnée par la grippe aviaire. Aucun cas avéré n'a encore été signalé alors que la maladie est aux portes du pays. Pour les protéger, les volailles seront de nouveau privées de promenades en plein air dès lundi.Bien que la grippe aviaire n'ait pas encore frappé la Suisse, celle-ci doit s'attendre à tout moment à découvrir des oiseaux sauvages contaminés. Le confinement, imposé par le Conseil fédéral pour la deuxième fois après celui en vigueur à la fin de l'an dernier, vise à empêcher que le virus ne se transmette à la volaille helvétique.Il n'est pas prévu pour l'instant d'aller au-delà du dispositif mis sur pied. La vaccination préventive des volatiles, évoquée dans certains pays européens, est rejetée par l'Office vétérinaire fédéral (OVF). Même si quelques oiseaux sauvages malades étaient découverts en Suisse, ce procédé risquerait de faire plus de mal que de bien et de conduire à une situation dangereuse, selon son porte-parole Franz Geiser.Les animaux vaccinés porteraient le virus en eux, sans pour autant tomber malades. On ne pourrait alors plus avoir le contrôle de la propagation, car on ne pourrait plus reconnaître les bêtes infectées. Sans compte qu'un vaccin garantissant une protection totale n'existe pas encore sur le marché.Et M. Geiser de rappeler que la Suisse ne connaît pas une situation comme celle régnant en Asie. Là-bas, le virus s'est déjà propagé à large échelle et hors de contrôle. Cela montre également que la vaccination n'est pas efficace.Les autorités suisses restent en contact avec leurs homologues européens, ainsi qu'avec les propriétaires de volaille. Une "grande rencontre" réunissant toutes les parties est prévue bientôt, a indiqué Franz Geiser. "Il s'agira de discuter de comment nous entendons vivre avec le virus sur le long terme."Le porte-parole de l'OVF a par ailleurs confirmé une information de la "SonntagsZeitung" selon laquelle des chats pouvaient être atteints du virus H5N1. Des expériences en laboratoire ont montré qu'ils peuvent être contaminés s'ils ont été nourris avec de la viande infectée.A partir de lundi, les volailles suisses devront être détenues dans des enclos munis d'un toit en auvent et de grilles sur les côtés pour empêcher l'intrusion d'oiseaux sauvages. Cette mesure préventive est illimitée: elle durera "aussi longtemps que le danger persistera", selon l'OVF. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.