La Tunisie adresse une protestation formelle à la Suisse

BERNE - La Tunisie a adressé une protestation formelle à la Suisse, suite aux propos du conseiller fédéral Moritz Leuenberger qui avait évoqué le non-respect des droits de l'homme dans ce pays. L'ambassadeur tunisien Afif Hendaoui a été reçu jeudi à Berne. Il a transmis "une protestation formelle du gouvernement tunisien" à M. Leuenberger, vice-président de la Confédération, indique l'ambassade dans un communiqué publié samedi. Ce dernier s'était exprimé dimanche dernier dans les colonnes du "Matin dimanche" sur la situation des droits de l'homme en Tunisie. "C'est seulement en se rendant dans les pays ne respectant pas les droits de l'homme et en abordant directement ces questions que nous pourrons changer les choses", avait-il dit. "Je comprends parfaitement le souci des grévistes de la faim. Il n'y a pas de développement sain possible pour la société de l'information sans liberté d'expression et respect des droits de l'homme", avait-il ajouté. La Tunisie regrette que "des allégations infondées et des informations tendancieuses (...) trouvent écho auprès des responsables suisses", poursuit le texte. Tunis, qui accueille dès mercredi la seconde phase du Sommet mondial sur la société de l'information (SMSI) dont la Suisse est co-hôte, a été critiquée jeudi par des ONG helvétiques sur sa gestion des droits de l'homme. La Tunisie a consacré "des moyens humains et financiers conséquents" pour l'organisation du sommet et trouve ainsi "pour le moins surprenantes et inopportunes" les déclarations de M. Leuenberger, dit encore le communiqué. D'autant plus que les relations bilatérales entre les deux pays sont "très bonnes" et que la Suisse est "partie prenante" dans l'organisation du SMSI. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.