La vitesse cause principale des accidents mortels sur les routes

Le nombre de décès consécutifs aux accidents de la route a connu une nouvelle baisse notable en 2006: 370 personnes ont trouvé la mort, soit 39 de moins que l'année précédente (-9,5%). Les blessés voient leur nombre se maintenir au niveau de 2005.Parmi toutes les causes et influences probables annoncées par la police pour les 340 accidents mortels survenus en 2006, la vitesse excessive arrive en tête, avec 25% des cas. Suivent l'état du conducteur ou du piéton (17%), l'inattention ou la distraction (16%) et le non-respect de la priorité (9%).La tendance amorcée en 2005 après le durcissement de la loi sur la circulation routière se poursuit, a indiqué l'OFS. Toutefois, en passant de 5059 en 2005 à 5066 en 2006, le nombre de personnes grièvement blessées a un peu augmenté, et les personnes légèrement blessées (21'652 contre 21'695 en 2005) sont à peine moins nombreuses.Environ 16% des décès survenus en 2006 sont liés, au moins partiellement, à la consommation d'alcool. C'est nettement plus faible que la moyenne des années 2000 à 2005, qui est de l'ordre de 20%, relève l'OFS.Parmi les 370 personnes tuées en 2006, 42% (156) étaient des conducteurs ou des passagers de voitures de tourisme, 21% (76) des piétons, 19% (69) des motards et 9% (35) des cyclistes. Ces chiffres avaient déjà été publiés en février par le Bureau suisse de prévention des accidents (bpa). /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.