LAMal: les assurés auraient pu moins payer de primes cette année

BERNE - Les primes d'assurance maladie auraient pu être plus basses d'au moins 1% cette année, selon l'Office fédéral de la santé publique. Les caisses ont en effet engrangé en 2005 des réserves minimales dépassant les exigences légales. L'excédent atteint 190 millions.L'OFSP a publié pour la première fois le bilan et le compte d'exploitation 2005 des 85 assureurs maladie recensés en Suisse. Il en ressort que leur situation financière s'est stabilisée en général.Au total, les réserves minimales des caisses ont atteint près de 3,2 milliards de francs l'an dernier pour 18,5 milliards de primes encaissées. Ce montant est légèrement supérieur aux exigences légales, d'après l'OFSP.La majorité des assureurs disposait d'un surplus de couverture avoisinnant 480 millions en 2005. Une minorité a affiché quant à elle un déficit de couverture de près de 290 millions - dont 90 millions pour la seule caisse Helsana.Même si la situation diverge notablement au gré des cantons et des caisses, l'excédent des réserves minimales a atteint 190 millions. Cela correspond à environ 1% des primes touchés par les assureurs, a expliqué le responsable de la division Surveillance assurance maladie de l'OFSP Daniel Wiedmer.En principe, les assureurs sont censés compenser le surplus ou le défaut de couverture en fixant le montant de leur primes. Néanmoins, la loi ne fixe que le taux de réserve minimal et non le plafond maximal. Certaines caisses, surtout les petites, ont tendance à thésauriser davantage que prescrit, a précisé M. Wiedmer.Les primes 2006 - marquées par une hausse moyenne de 5,6% - ont été fixées sans tenir compte de l'accord sur le prix des médicaments, censé réduire les coûts. Les assurés devraient donc bénéficier d'un effet de rattrappage l'an prochain, selon l'OFSP.Mais pas question de quantifier cet effet avant la publication des primes 2007 à fin septembre. Les experts s'attendent généralement à une hausse moyenne de 3% pour l'an prochain. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.