Le 0,5 pour mille a bien été accepté

BERNE - Un an et demi après l'abaissement de la valeur limite d'alcoolémie de 0,8 à 0,5 pour mille, trois quarts des automobilistes estiment que cette mesure a produit des "effets positifs". L'acceptation est cependant moindre en Suisse romande.Ce qui n'empêche pas le taux d'acceptation du 0,5 pour mille de rester très élevé, soit 85% des personnes interrogées détenant un permis. Tel est le résultat d'une enquête réalisée sur mandat de l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA), du Bureau suisse de prévention des accidents et d'autres commanditaires.Le sondage a été mené auprès d'un échantillon représentatif de 1359 personnes (dont 1058 disposant d'un permis de conduire) en Suisse romande et alémanique. L'enquête à été réalisée par l'institut amPuls entre avril et juin.Les deux tiers des sondés disent appliquer "toujours" ou "la plupart du temps" la règle voulant que l'on consomme au maximum un verre de boisson alcoolisée avant de conduire. En Suisse alémanique, les personnes qui conduisent sont nettement plus nombreuses (70%) qu'en Suisse romande (52%) à s'en tenir à cette règle.Le fait qu'un trop grand nombre de personnes continuent à prendre le volant en étant alcoolisées reste problématique: une personne sur quatre (et même une sur trois en Suisse romande) a indiqué qu'il lui arrivait de trop boire alors qu'elle devait encore conduire.Selon l'Office fédéral de la statistique, le nombre de personnes tuées ou grièvement blessées dans des accidents vraisemblablement dus à l'alcool a été inférieur de 14% en 2005 par rapport à l'année précédente. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.