Le Conseil fédéral refuse d'interdire les chiens dangereux

BERNE - Le Conseil fédéral refuse une interdiction des chiens dangereux au niveau fédéral. Il a demandé au Parlement de repousser deux motions lui demandant de prendre sans retard les mesures nécessaires.Le Conseil fédéral estime que la loi sur la protection des animaux, sur laquelle se basent les motions, ne constitue pas une base légale suffisante pour édicter des mesures de protection de la population contre les chiens aggressifs, a expliqué le conseiller fédéral Joseph Deiss devant la presse. Le gouvernement n'entend en outre pas interférer dans les compétences des cantons.Les interdictions de certaines races comme l'a décidé le Valais peuvent ainsi être maintenues. Interrogé sur la pertinence de 26 solutions différentes, le ministre a relevé que ces différences existaient dans de nombreux domaines en Suisse et que rien n'empêchait les cantons de s'entendre sur des solutions communes.La décision du gouvernement n'en constitue pas moins un désaveu pour le ministre de l'économie. Dix jours après avoir refusé de trancher sur les propositions des services de M. Deiss, le Conseil fédéral n'en a pas discuté.Elles prévoyaient un tour de vis englobant l'interdiction des pitbulls et bâtards issus de treize races, fustigée par les milieux canins et vétérinaires lors de la consultation express de janvier. Certaines mesures concernant l'élevage, la détention et l'importation des chiens, qui allaient dans le sens de la responsabilisation des éleveurs, avaient en revanche été saluées.Interrogé avec insistance sur son appréciation de la décision de, le ministre s'est retranché derrière le Conseil fédéral: "mon avis n'a pas d'intérêt, je suis ici pour défendre la position du gouvernement".Le démocrate-chrétien a également assuré qu'il n'avait pas d'attente à l'égard du Parlement au sujet des deux motions. Leur examen est prévu aux Chambres mercredi prochain. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.