Le Festival du cor des Alpes de Nendaz (VS) a attiré la foule

NENDAZ VS - La 5e édition du Festival internationl du cor des Alpes de Nendaz (VS) a fait le plein ce week-end. En station puis à l'alpage, plusieurs milliers de spectateurs ont assisté aux prestations d'une centaine de souffleurs.Si la renommée de l'instrument a dépassé les frontières helvétiques, les meilleurs spécialistes demeurent suisses. Le concours a couronné un Alémanique en catégorie solo, un ensemble chaux-de-fonnier en catégorie formation et un jeune Valaisan de 25 ans en catégorie champion, ont indiqué les organisateurs.Environ un tiers des compétiteurs venaient de l'étranger, essentiellement de France. Trois Américains avaient même fait le voyage. Ils ont programmé leurs vacances en fonction de la manifestation qui débute en fait par deux semaines de cours que les souffleurs américains ont fréquenté.Ces Américains n'ont aucune racine helvétique. Ce sont des musiciens professionnels passionnés de cor des Alpes qui ont créé un groupe chez eux, a expliqué le président du festival Antoine Devène. Ils ont suivi le cours avancé et ont participé au concours. Le meilleur d'entre eux s'est classé en septième position.Le cor des Alpes est certes l'élément phare du festival mais la manifestation se veut aussi une vitrine folklorique. Le samedi a été l'occasion de baigner dans cette ambiance animée par de nombreux groupes de yodleurs, de claqueurs de fouets, de sonneurs de cloches ou d'accordéonistes.Le public a aussi pu s'essayer à l'instrument samedi au stand tenu par le facteur de cor montheysan Gérald Pot, surnommé le "stradivarius du cor des Alpes". A ce petit jeu, les musiciens, surtout les trompettistes et trombonistes, ont un avantage certain sur les autres, ne serait-ce que pour sortir une note du long tube de bois.Les organisateurs sont ravis et prêts à remettre l'ouvrage sur le métier l'an prochain. Ils ont estimé à environ 10'000 le nombre de spectateurs, dont près de la moitié dimanche à l'alpage. Pour Antoine Devène, cette édition 2006 a été la meilleure depuis que le festival existe.Revers de la médaille: le niveau des prestations des souffleurs qui ne cesse de monter. Pour un concours, c'est un paramètre qui peut devenir pénalisant. "Nous devrons trouver une solution, peut-être avec une catégorie excellence à l'avenir", a dit M Pot. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.