Le gouvernement genevois bascule à gauche: Spoerri éjectée

GENÈVE - Le Conseil d'Etat genevois a basculé à gauche avec l'élection de 2 Verts et de 2 socialistes. Le PDC Pierre-François Unger est arrivé en tête. La libérale Micheline Spoerri n'a pas été réélue. Les femmes ne sont plus représentées au gouvernement. Le canton n'avait plus connu pareil basculement depuis 1933. Le nouveau Conseil d'Etat aura face à lui un parlement fortement ancré à droite. "Nous pouvons très bien nous entendre avec le radical François Longchamp et le démocrate-chrétien Pierre-François Unger", a relevé le nouvel élu écologiste David Hiler. Le socialiste Charles Beer, cinquième dimanche, ne pense pas autrement que son futur collègue écologiste. Selon lui, il existe aujourd'hui une "forte pression" pour que ce nouveau Conseil d'Etat travaille à sept. "Si on veut assainir les finances publiques, construire des logements, il faudra travailler tous ensemble", a déclaré en écho le radical François Longchamp, arrivé quatrième de l'élection. L'élection du Vert sortant Robert Cramer, de son colistier David Hiler et des deux sortants socialistes Charles Beer et Laurent Moutinot, s'est faite au détriment des libéraux. Sur leurs deux candidats, seul le député Mark Muller a passé la rampe. La sortante Micheline Spoerri n'a pas réussi à décrocher un deuxième mandat. La libérale s'est déclarée très déçue d'être arrivée huitième. "Il est très regrettable, pour moi et pour le canton de Genève, d'avoir un gouvernement sexuellement monocolore", a-t-elle déclaré. "Lors du G8 en 2003, les médias m'ont collé une image qui ne me correspond absolument pas", a-t-elle affirmé. Le démocrate-chrétien Pierre-François Unger a survolé l'élection, arrivant premier. Il voit dans ce résultat "un immense plébiscite du centre". Les radicaux ont, eux, terminé leur traversée du désert en retrouvant l'exécutif avec François Longchamp. La non-réélection de Mme Spoerri a pour conséquence que le gouvernement genevois n'a plus de représentante féminine en son sein. Le démocrate-chrétien Pierre-François Unger arrive en tête de l'élection. Il précède les deux Verts, Robert Cramer et David Hiler. Le radical François Longchamp leur emboite le pas, suivi du socialiste Charles Beer et du libéral Mark Muller. Le socialiste Laurent Moutinot est le plus mal élu des sept. La participation s'est élevée à 45,89 %. Il y a 4 ans, la participation s'était montée à 43 %. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.