Le National accepte le programme d'armement 2006

BERNE - L'armée disposera de 1,5 milliard de francs pour ses achats de matériel militaire. A l'instar du Conseil des Etats, le National a accepté par 115 voix contre 64 le programme d'armement 2006. Toutes les tentatives de coupes de la gauche ont été vaines.La majorité bourgeoise a jugé qu'aussi bien la facture que les achats proposés par le gouvernement étaient justifiés. La Chambre du peuple a ainsi accepté par 114 voix contre 71 l'achat de douze chars de génie et de déminage (139 millions) que le Parlement avait refusé dans le cadre du programme 2004.Le Conseil fédéral demandait également 39 millions pour une installation d'instruction au tir Léopard et 395 millions pour moderniser 134 chars Léopard. La liste comprend en outre six Pilatus (PC-21) permettant de simuler en vol les systèmes des avions de combat F/A-18 (115 millions de francs).Le plus gros poste (424 millions) du programme est dédié au système de conduite et d'information des Forces terrestres SIC FT, composé d'un grand nombre d'ordinateurs reliés par des réseaux militaires. Pour 194 millions, quinze hélicoptères Super Puma seront adaptés techniquement afin de rester en service pendant au moins 15 ans.L'armée va également doter, pour 126 millions, 160 chasseurs de chars Piranha d'outils informatiques et d'un armement garantissant leur autoprotection. Enfin, le programme contient quatre simulateurs de vol F/A-18 (69 millions).La tentative de la gauche de tailler linéairement de 10% dans l'ensemble des crédits a fait long feu. Le conseil a rejeté cette proposition par 116 voix contre 70. Les autres attaques du camp rose-vert contre presque tous les postes du programme n'ont pas connu davantage de succès. L'achat de composantes pour hélicoptères provenant d'Israël était entre autres dans sa ligne de mire.L'alliance avec une partie de l'UDC, qui voulait geler deux tiers des crédits en attendant que le Parlement ait tranché sur la refonte d'Armée XXI, n'a tout juste pas réussi à dégager une majorité. La proposition lancée par Ulrich Schlüer (UDC/ZH) a été repoussée par 91 voix contre 90 et 4 abstentions, la voix de la présidente du conseil Christine Egerszegi (PRD/AG) faisant pencher la balance. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.