Le président brésilien Lula présente son nouveau programme

BERNE - Invité au Forum économique mondial (WEF) à Davos, le président brésilien Inacio Luiz Lula da Silva, réélu fin octobre, a présenté les points forts de son nouveau mandat. Dans un discours passionné, il a aussi appelé à une reprise des négociations de l'OMC.Accompagné d'une importante délégation venue du Brésil, dont le populaire écrivain Paolo Coehlo, le président Lula a rappelé son action au cours de son premier mandat. Il a mis en exergue la croissance économique de son pays et la création de 5 millions d'emplois en quatre ans. Fort de ce bilan, le président a annoncé le lancement d'un nouveau programme économique et la poursuite de son plan social par "des actions concrètes".Toutes les villes du Brésil devront se doter à l'avenir d'une école professionnelle et d'une université. Quelque 236 milliards de francs seront investis dans les infrastructures d'ici 2010."Il faut arrêter de se plaindre et agir", a-t-il déclaré. Le Brésil doit montrer qu'il consolide son processus de démocratisation et génère des revenus. Ce deuxième mandat est important, a-t-il dit. "Nous allons être comparés à notre propre action".L'ancien ouvrier métallurgiste s'est aussi engagé pour une reprise des négociations de Doha dans le cadre de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). "Ce que vous ne dépensez pas pour cet accord, vous allez le dépenser dans la guerre", a-t-il martelé en dénonçant en particulier l'invasion de l'Irak.En excellent orateur, Lula a lancé un appel aux entrepreneurs présents au WEF pour qu'ils incitent leurs gouvernements à agir en vue d'un accord. Il a notamment cité les Etats-Unis et l'Europe, sous les applaudissements de la salle.Le président Lula compte aussi oeuvrer pour créer une communauté sud-américaine des nations. Une bonne intégration de la région est nécessaire, selon lui.Ce discours du Brésilien à Davos avait valeur de symbole. Il avait effectué sa première apparition publique au WEF il y a quatre ans, alors fraîchement élu à la tête de son pays. L'ancien syndicaliste a entamé son second mandat le 1er janvier 2007. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.