Le PS propose un nouveau concept pour la garde d'enfants

BERNE - Les socialistes veulent voir la Suisse rejoindre la Suède et la France en matière de garde des enfants. Leur concept, d'un coût de 4,4 milliards de francs, aide les parents plutôt que les crèches. L'investissement devrait se révéler rentable à terme.L'idée du PS, qui sera soumise à l'approbation des délégués réunis à Locarno samedi prochain, est d'augmenter massivement l'offre extra-scolaire. Il faut que d'ici 10 ans, 50% des enfants soient pris en charge quatre jours par semaine. Dans 30 ans, il s'agit d'avoir un lieu d'accueil pour 90% d'entre eux.Au financement actuel destiné aux établissements comme les crèches, les jardins d'enfants ou les garderies, le PS propose d'ajouter une aide aux parents prenant la forme de bons. Elaboré par la conseillère nationale Jacqueline Fehr (PS/ZH), le modèle a été dévoilé par la "NZZ am Sonntag".Le coût du projet est évalué à 4,4 milliards de francs, selon le rapport de Mme Fehr. Un tiers doit être assumé par les parents, un tiers par les cantons et les communes, et le tiers restant, par la Confédération et les entreprises de plus de 250 employés.Si les collectivités publiques assument le financement du modèle à hauteur de 2,9 milliards de francs, elles devraient au final bénéficier de sa mise en place. Facilitée, l'intégration des femmes au marché du travail permettrait de collecter 4,3 milliards d'impôts supplémentaires, selon diverses études citées par le PS.Une fois l'accord de la base acquis, les socialistes veulent se tourner vers les autres partis pour mettre au point un modèle acceptable par tous. "Tout dans notre projet est négociable", a déclaré Jacqueline Fehr dans les colonnes du quotidien dominical zurichois. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.