Les diplômés des hautes écoles profitent de la reprise économique

NEUCHâTEL - La reprise économique facilite l'accès des diplômés des hautes écoles suisses au marché du travail. Le taux de chômage enregistré un an après la fin des études a baissé entre 2003 et 2005, surtout pour les diplômés des HES.Un an après l'obtention de leur diplôme, 5,7% des universitaires n'avaient pas trouvé d'emploi en 2005, selon un communiqué publié par l'Office fédéral de la statistique (OFS). Cela était aussi le cas de 4,3% des diplômés des Hautes écoles spécialisées (HES). Ces chiffres ont respectivement diminué de 0,4 et 3,8 points par rapport à 2003.Les difficultés à trouver une emploi approprié après la fin des études varient selon le type de haute école, le lieu de travail et la branche étudiée. Six mois après la fin de leurs études, 63% des diplômés universitaires et 56% de ceux des HES occupaient un emploi qualifié. Mais 27% des premiers et 39% des seconds n'avaient pas encore trouvé de travail correspondant à leur formation au moment de l'enquête.Les nouveaux diplômés de Hautes écoles pédagogiques ont plus de facilité à trouver un emploi adéquat: un sur cinq en avait déjà un, au moins en vue, avant la fin de ses études. Deux mois après celles-ci, 78% des diplômés occupaient un poste répondant à leur formation. Au moment de l'enquête, seuls 15% n'avaient pas encore de travail approprié.C'est au Tessin et dans la région lémanique que les personnes fraîchement diplômées ont le plus de peine à trouver un poste conforme à leurs qualifications. En outre, la concurrence est particulièrement forte dans la région lémanique entre les personnes hautement qualifiées qui cherchent du travail.Les domaines d'études dans lesquels l'accès au marché du travail est relativement aisé sont la médecine, la pharmacie, la technique, les sciences de la construction et le travail social. En revanche, il est plus difficile de trouver un poste adéquat dans les sciences humaines et sociales.Un an après la fin de leurs études, l'OFS a calculé un revenu brut en moyenne supérieur pour les diplômés des HES (75'000 francs) que pour les universitaires (70'700 francs). /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.