Les effets du rayonnement non-ionisant de la téléphonie mobile

BERNE - Le Conseil fédéral veut connaître les effets sur la santé et l'environnement du rayonnement non-ionisant provoqué par la téléphonie mobile. Un programme national de recherche a été mis au concours dans ce sens par le Fonds national suisse. Intitulé "Rayonnement non-ionisant - Environnement et santé", ce programme est doté de 5 millions de francs pour une durée de quatre ans, a indiqué le Fonds national suisse (FNS) dans un communiqué. Il devrait permettre de répondre aux inquiétudes et interrogations de la population quant à une éventuelle nocivité des technologies actuelles et futures. La pose d'une antenne de téléphonie mobile suscite régulièrement l'opposition du voisinage, constate le FNS. Or il n'est aujourd'hui pas encore possible de mesurer concrètement les risques liés au rayonnement non-ionisant ni de les gérer. Des lacunes que le Programme national de recherche sera chargé de combler en lien avec la recherche internationale. Les scientifiques intéressés par le sujet ont jusqu'au 28 février 2006 pour déposer auprès du FNS une esquisse de projet de recherche. Les travaux devraient ainsi pouvoir débuter en novembre 2006. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.