Les offices AI et les assureurs maladie veulent mieux collaborer

BERNE - Les offices AI et les assureurs maladie veulent collaborer plus étroitement pour accélérer la réintégration professionnelle des personnes en incapacité de travail. Anticipant la 5e révision de la loi sur l'AI, ils ont conclu une convention.L'expérience montre que les mesures de réintégration sont d'autant plus réussies qu'elles peuvent être entreprises de bonne heure et de manière ciblée. Or, actuellement, près de 95 % des cas sont annoncés à l'assurance invalidité seulement après un an d'absence au travail, a déploré Andreas Dummermuth, de la Conférence des offices AI, lundi devant la presse.Pour corriger le tir, il a été convenu que les assureurs maladie prennent langue avec l'AI - dans les cas où il existe un potentiel de réinsertion - au plus tard huit mois après le début de l'incapacité de travail. Environ 20 % des dossiers gérés par les assurances d'indemnités journalières maladie pourraient être concernés, selon le vice-président de santésuisse et directeur d'Helsana Manfred Manser. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.