L'ONU adopte une convention établissant les droits des handicapés

NEW YORK - L'Assemblée générale de l'ONU a adopté une convention internationale établissant les droits des handicapés. Leur nombre est estimé à 650 millions de personnes, soit 10% de la population mondiale. La Suisse est appelée à ratifier rapidement ce texte.La convention, a été adoptée par consensus par les 192 Etats membres de l'ONU. Un comité avec siège à Genève sera chargé de surveiller la mise en oeuvre du texte par les Etats parties. Saluée par l'ONU comme "le premier grand traité sur les droits de l'homme du XXIe siècle", elle se propose de "promouvoir, protéger et assurer la jouissance complète des droits de l'homme et des libertés fondamentales par les personnes handicapées, ainsi que le respect de leur dignité".La convention souligne notamment la nécessité que les pays "s'abstiennent de pratiquer des discriminations" envers les handicapés et s'engagent au contraire à assurer leur "complète inclusion dans la société" et leur garantisse une "égalité des chances".Les procédures de signature et ratification par les Etats seront ouvertes à partir du 30 mars. La convention entrera en vigueur dès qu'elle aura été ratifiée par au moins 20 pays.La Suisse doit ratifier ce texte au plus vite, a demandé dans un communiqué l'organisation Egalité Handicap. Même si elle dispose déjà d'une base légale avec l'interdiction de la discrimination ancrée dans la Constitution et avec la loi fédérale sur l'égalité pour les personnes handicapées, le nouveau texte onusien comporte également un défi pour la Suisse, selon Egalité Handicap.Ainsi, la nouvelle convention prévoit clairement le principe de l'intégration des enfants handicapés à l'école régulière. Les Etats sont aussi appelés à adopter des mesures légales pour éviter les discriminations à l'embauche, en matière de salaire, d'organisation du travail et de promotion. Ces exigences nécessiteraient l'adoption de mesures concrètes en Suisse, affirme l'organisation.La Suisse doit entreprendre rapidement des pas concrets, ajoute l'organisation. "Tout retard mettrait en cause la crédibilité de la Suisse (...) comme modèle dans le domaine des droits humains", conclut le communiqué. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.