L'opposition des Suisses aux plantes transgéniques faiblit

BERNE - La résistance de la population aux plantes modifiées génétiquement a sensiblement diminué en Suisse depuis 2000, selon un sondage. Du côté romand, les partisans sont maintenant aussi nombreux que les opposants.En 2000, 58% des habitants étaient encore opposés à l'introduction du génie génétique dans l'agriculture. Aujourd'hui, ils sont moins de la moitié à se déclarer contre, soit 45%. Dans le même temps, la part des personnes favorables aux cultures génétiquement modifiées a augmenté de 23 à 31%. Mais les indécis sont également beaucoup plus nombreux: leur proportion a passé de 4 à 24%.C'est surtout en Suisse romande que les opposants ont perdu du terrain: ils ne sont plus que 31%, contre 41% en 2000 et 44% en 2003. Parallèlement, le taux des partisans a légèrement diminué, soit de 36% à 33% entre 2000 et 2006 (31% en 2003).L'affaiblissement du camp des non s'est donc fait essentiellement au profit des indécis en Suisse romande. Tandis qu'Outre-Sarine, c'est le camp des oui qui en a profité.L'appartenance politique a une influence déterminante sur la position face au génie génétique. L'opposition la plus forte se trouve chez les Verts (66%) et chez les socialistes (55%). On compte en revanche nettement plus de partisans au sein du PRD (33%), du PDC et de l'UDC (45%).En revanche, les différences en fonction de l'âge et du sexe sont aujourd'hui moins marquées. Les femmes entre 30 et 60 ans sont plus souvent opposées aux cultures transgéniques que les hommes de plus de 60 ans. Le nombre des opposants a surtout reculé chez les plus jeunes, c'est-à-dire chez les hommes et femmes de moins de 30 ans.Le sondage a été réalisé par l'institut Demoscope en juin 2006. Plus de 2000 personnes de 15 à 74 ans ont été interrogées en Suisse alémanique et en Suisse romande.Le résultat surprend quelque peu. Greenpeace, qui fait partie des adversaires les plus virulents, pense qu'il peut s'expliquer par une présence et une activité moins grande des opposants sur le sujet depuis le moratoire sur le génie génétique, approuvé il y a tout juste un an par le peuple. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.