Maladie de la langue bleue: la Suisse adopte un plan d'action

BERNE - La maladie de la langue bleue, qui touche les ruminants, pourrait se déclarer en Suisse. Le Conseil fédéral a approuvé les dispositions légales et une batterie de mesures pour lutter contre cette éventualité.La Suisse est toujours indemne, mais il est probable qu'elle sera bientôt touchée, a indiqué l'Office vétérinaire fédéral. La maladie de la langue bleue est arrivée l'été dernier en Belgique, Allemagne, Pays-Bas et France. Originaire d'Afrique et transmise par un petit moucheron du genre Culicoides, elle est déjà présente autour de la Méditerranée.La maladie de la langue bleue touche les ruminants avec en général des symptômes plus prononcés chez les moutons. Le moucheron vecteur de la maladie est actif en Suisse. Cette affection ne présente aucun danger pour l'être humain.Si la maladie venait à toucher quelques individus, les animaux touchés seront éliminés, le troupeau placé sous séquestre et des zones de surveillance et de protection définies. Les mouvements d'animaux de l'intérieur vers l'extérieur des zones seront strictement réglementés.Par contre, si la maladie venait à se généraliser sur un large territoire, les animaux atteints ne seront pas éliminés. Les mesures porteront sur les restrictions des mouvements d'animaux, dans le but de limiter la transmission de la maladie. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.