Manifestation nationale contre l'agression israélienne à Gaza

BERNE - Près d'un millier de personnes ont protesté à Berne contre l'agression israélienne à Gaza. Organisée par des associations pro-palestiniennes, des oeuvres d'entraide et des partis de gauche, la manifestation nationale s'est déroulée dans le calme."Les bombardements des infrastructures civiles, administratives et économiques (par l'armée israélienne) portent des atteintes très graves aux conditions de vie de la population" palestinienne, ont déclaré les organisateurs dans un tract.Les manifestants ont demandé l'arrêt immédiat de l'"agression israélienne" dans la bande de Gaza ainsi que sa condamnation par le Conseil fédéral, tout comme l'arrêt de la collaboration militaire Suisse-Israël.Israël a lancé des opérations dans la bande de Gaza à la suite de l'enlèvement, le 25 juin, d'un soldat israélien et pour faire cesser les tirs de roquettes par des activistes palestiniens contre l'Etat hébreu.La Suisse a appelé à plusieurs reprises ces derniers jours Israël à respecter le droit international humanitaire, déplorant notamment la destruction par Tsahal d'une centrale électrique dans la bande de Gaza. Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a dans le même temps appelé les ravisseurs du soldat israélien à le traîter avec "humanité".Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a adopté jeudi dernier une résolution condamnant les opérations militaires israéliennes menées ces derniers jours dans la bande de Gaza. La Suisse s'est abstenue lors du vote.Les manifestants réunis samedi à Berne ont exigé des sanctions politiques et économiques contre Israël. Ils ont également appelé au démantèlement de la "barrière de sécurité" érigée par Israël. Selon l'Etat hébreu, ce mur doit prévenir les attentats-suicides perpétrés par des kamikazes. Ce ouvrage a été qualifié de "mur de la honte" par les autorités palestiniennes."L'agression et la politique d'occupation d'Israël" n'est posssible que parce que la communauté internationale ne veut pas imposer le droit international, a déclaré samedi le conseiller national zurichois et président de l'Association Suisse-Palestine, Daniel Vischer. Il s'est exprimé devant l'ambassade israélienne qui était fermée. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.