Manifs anti-WEF: Swissmetal Boillat, symbole du néolibéralisme

BERNE - Les manifestations anti-WEF ont réuni plusieurs centaines de personnes hier dans diverses villes de Suisse. Elles n'ont pas donné lieu à des débordements. A Reconvilier (BE), 300 personnes ont exprimé leur soutien aux ouvriers de Swissmetal Boillat."Reconvilier est le lieu idéal pour dénoncer les effets de la mondialisation", a expliqué Michel Némitz, responsable de l'Association Espace noir. Pour le collectif altermondialiste, la lutte des ouvriers de Swissmetal Boillat est "emblématique de la résistance à l'arrogance et à l'emprise du pouvoir économique".Les opposants au Forum économique mondial de Davos (WEF) avaient choisi ce site du Jura bernois pour en faire un exemple concret. Le cortège formé d'altermondialistes, d'ouvriers de la Boillat, de syndicalistes et de familles a défilé dans les rues de Reconvilier sous la surveillance de plusieurs dizaines de policiers.Reconvilier était la seule commune de Suisse romande à accueillir une manifestation opposée au WEF. D'autres actions ont eu lieu à Berne, Bâle, St-Gall, Lucerne, Coire, Thoune, Berthoud (BE) et Lugano. Faute d'organisateurs, les anti-WEF n'avaient rien prévu officiellement à Zurich.A Berne, quelques centaines de manifestants, selon la police, se sont réunis sur une place proche du Palais fédéral, après un après-midi d'actions colorées dans une ambiance de kermesse. Après quelques discours, il ont défilé en direction de la gare avant de se disperser.A Lucerne, quelques centaines de personnes ont "reconquis" pacifiquement la rue en soirée, lors d'une mini "Street Parade" autorisée par la police. La musique diffusée à plein tube a accompagné slogans, discours et attractions dans la vieille ville.Les manifestants étaient encore environ 200 à St-Gall, 80 à Bâle, 150 à Lugano, pour un cortège haut en couleurs, et une quarantaine à Coire.A Zurich, des manifestants ont lancé une fusée contre le domicile du vice-président d'Ascom, Paul E. Otth, dans la nuit de vendredi à samedi. Selon la police, les dégâts s'élèvent à environ 2000 francs. La nuit dernière, des inconnus ont maculé de peinture les murs de plusieurs bâtiments, dont le siège de la Banque nationale. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.