Micheline Calmy-Rey plaide en faveur du milliard aux pays de l'UE

BERNE - Micheline Calmy-Rey a plaidé en faveur de la contribution d'un milliard que la Suisse a promise aux dix nouveaux membres de l'Union européenne (UE). Selon elle, un refus en votation aurait de graves conséquences tant politiques qu'économiques.La votation populaire qui se dessine ne sera pas aisée à remporter, a estimé la conseillère fédérale devant les délégués du Parti socialiste (PS) réunis en assemblée à Delémont. La ministre a relevé que les progammes d'aide aux pays partenaires en Europe de l'Est et dans le sud Caucase seraient en danger en cas de refus populaire.La politique européenne de la Suisse ferait également les frais d'une victoire des opposants à cette contribution à la cohésion. La voie bilatérale suivie avec l'Union européenne pourrait ainsi être remise en question, a estimé Micheline Calmy-Rey.L'UDC notamment soutient le référendum contre la loi sur la coopération avec les Etats d'Europe de l'Est, texte qui institue la base légale pour ce milliard en question. "On parle de ce milliard comme s'il allait être directement versé de banque à banque", a déclaré la cheffe du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).La coopération avec les Etats de l'Est génère également des retombées positives pour la place économique suisse. Ces pays représentent donc des partenaires intéressants, notamment du point de vue des exportations de biens helvétiques, a-t-elle relevé en abordant les aspects économiques de la politique européenne. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.