Micheline Calmy-Rey pour l'accueil de contingents de réfugiés

A l'occasion de la journée nationale du réfugié, Micheline Calmy-Rey a plaidé pour la reprise de l'accueil de contingents de réfugiés en Suisse. La présidente de la Confédération a également fustigé l'initiative anti-minarets.Intervenant à Berne lors d'une manifestation organisée par l'Organisation d'aide aux réfugiés (OSAR), Micheline Calmy-Rey a déploré la "stigmatisation délibérée" dont sont victimes les réfugiés et les demandeurs d'asile, et ceci par des milieux qui veulent obtenir des "gains électoraux à court terme".Cette attitude nuit à la réputation internationale de la Suisse et donc aux intérêts à long terme du pays, a affirmé la présidente de la Confédération, selon la version écrite de son discours.Pour Mme Calmy-Rey, l'initiative lancée par des représentants de l'UDC pour interdire la construction de minarets est non seulement une "farce électorale, elle est aussi "dangereuse". Ce texte favorise l'exclusion. Il empêche le dialogue avec la communauté musulmane, qui représente une minorité religieuse en Suisse, et renforce les cercles fondamentalistes, a insisté la ministre.Mme Calmy-Rey a souligné que sur 35 millions de personnes chassées dans le monde par la guerre et les violations des droits de l'homme, seule une petite partie arrive en Suisse. Dans le pays, il y a environ 23'000 réfugiés et 10'000 autres personnes ont demandé l'asile l'année dernière.Récemment, le Conseil fédéral a refusé une proposition de Mme Calmy-Rey d'accueillir un contingent de 500 réfugiés irakiens, en réponse à une demande du Haut commissariat de l'ONU aux réfugiés (HCR).Ces contingents ne sont pas une solution, a jugé le ministre de la justice Christoph Blocher, mettant en garde contre un effet d'appel vers l'Europe. Suivant cet avis, le gouvernement a préféré renforcer son aide sur place.La Suisse a une longue tradition d'accueil, qui a forgé la réputation internationale de la Suisse, a relevé Mme Calmy-Rey. Mais si cette tradition n'est pas traduite dans les faits, elle risque de devenir un mythe comme Guillaume Tell ou finir au Musée national comme le général Dufour. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.