Mise sur pied d'une sous-commission Swisscom par la CdG

BERNE - La commission de gestion du National a mis sur pied une commission ad hoc pour examiner la communication du Conseil fédéral sur Swisscom. Les partis gouvernementaux ont désigné leurs représentants au sein de l'organe, à l'exception de l'UDC. Le conseiller national Christian Waber (UDF/BE) assumera la présidence de la commission et l'équilibre des débats. L'organe sera composé d'Edith Graf-Litscher (PS/TG), de Kurt Wasserfallen (PRD/BE) président 2006 de la CdG du National, de Lucrezia Meier-Schatz (PDC/SG) et de Hugo Fasel (PCS/FR), délégué des Verts, a indiqué la CdG dans un communiqué. La place de l'UDC elle est encore vacante. "La présence de M. Fasel enlève toute crédibilité au travail de la sous-commission". Nous n'y participerons pas tant qu'il y siégera", a déclaré le porte-parole de l'UDC, Gregor Rutz. Il reproche au Fribourgeois d'avoir tiré ses conclusions avant même le début de l'enquête, au vu des interviews critiques que le président de Travail.Suisse a récemment accordées à la presse. Le parti blochérien a rué dans les brancarts jeudi matin déjà: six des sept conseillers nationaux UDC de la commission de gestion du National ont quitté la salle de réunion après avoir échoué dans leur tentative de dessaisir Hugo Fasel (PCS/FR) de la présidence des débats. Seule la grisonne UDC Brigitta Gadient est restée. L'organe établira la chronologie des événements liés à l'annonce de la décision du gouvernement de privatiser Swisscom et de lui interdire des engagements à l'étranger. Il se demandera qui est entré en scène, à quel moment et pourquoi tout en examinant les bases juridiques de ces initiatives. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.