Moritz Leuenberger candidat en 2007 pour défendre la collégialité

BERNE - Moritz Leuenberger n'est pas près de quitter le Conseil fédéral. "Je serai à nouveau candidat" à la réélection en décembre 2007, a-t-il déclaré. Sa motivation: restaurer la collégialité mise à mal par certains au sein du gouvernement.Mais certains reproches formulés par le président de la Confédération étaient manifestement dirigés contre Christoph Blocher. Comme le président dans certains pays voisins, le Conseil fédéral doit jouer le rôle d'instance indépendante, au-dessus de la mêlée et de la politique partisane quotidienne, et oeuvrer en faveur de la cohésion nationale, a estimé le socialiste."Accuser certains conseillers fédéraux en public serait contraire à mes convictions", a-t-il affirmé en réponse aux questions des journalistes. Ce genre de discussion doit se dérouler à l'interne et "moi, j'aimerais me tenir à ce principe".Le lien des conseillers fédéraux avec leur parti est certes important, mais ils n'ont pas à se plier à tous les mots d'ordre d'un organe partisan. Le gouvernement risque de se désagréger si ses membres ne respectent pas le consensus politique; cela ne doit pas arriver, et surtout pas en raison de la campagne en vue des prochaines élections fédérales de 2007, a lancé M. Leuenberger."Je ne reste pas au Conseil fédéral pour barrer la route" de l'UDC qui convoite le Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC), a assuré M. Leuenberger. Le Zurichois souhaite certes conserver son département, mais toute la situation risque d'évoluer en cas de création d'un département de la recherche et de la formation, a-t-il rappelé."Ma motivation, c'est la pensée collégiale; je souhaite que ce principe prévale au gouvernement comme lorsque j'y suis entré", en 1995, a argumenté le socialiste. Quant à savoir s'il entend siéger au Conseil fédéral pendant toute la prochaine législature, il est resté vague. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.