Naturalisations: l'UDC dénonce le "bradage" du passeport suisse

BERNE - Enfourchant l'un de ses principaux chevaux de bataille, l'UDC a de nouveau dénoncé le "bradage" du passeport helvétique. "Les Suisses ne doivent pas devenir des étrangers dans leur propre pays", a lancé le président du parti, Ueli Maurer.Le pays "perd son caractère et s'orientalise" sous l'influence de la gauche, déclare l''UDC, en vue du débat au Conseil national en juin concernant son initiative sur les naturalisations par les urnes. Les naturalisations en masse sans vérification exacte de l'aptitude des candidats sont devenues une pratique courante, selon elle.Cette année, le nombre de nouveaux Suisses risque de dépasser les 50'000, soit la population d'Appenzell Rhodes-intérieures et Uri, a encore critiqué le conseiller national Ueli Maurer. L'UDC voit également dans ce phénomène la volonté "d'idéologues forcenés" d'enjoliver les statistiques criminelles et sociales en faisant baisser le taux de fautes commises par des étrangers.L'UDC a lancé son initiative suite à une décision du Tribunal fédéral de juillet 2003. La haute cour avait alors estimé que les naturalisations par les urnes ne respectaient pas la constitution. Or "la plus haute instance en Suisse, ce n'est pas le Tribunal fédéral mais le peuple", a déclaré le conseiller national bernois Adrian Amstutz.En sus de son initiative, le parti propose tout un panel de mesures. Pour l'UDC, seule une personne intégrée doit pouvoir être naturalisée. Elle doit en outre posséder un permis C depuis au moins sept ans et faire une déclaration de loyauté à l'égard de la constitution fédérale ainsi qu'au régime légal suisse.Les autorités de naturalisation doivent par ailleurs avoir accès à tous les dossiers pénaux du candidat et les prestations sociales ne doivent pas être prises en compte dans l'appréciation de sa base existentielle, propose l'UDC, qui veut également pouvoir retirer le passeport suisse en cas de délit grave délit. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.