Paléo Festival de Nyon: un laboratoire pour 120 étudiants de Genève

NYON VD - Quelque 120 étudiants de Genève testent leurs compétences et leur inventivité au 31e Paléo Festival de Nyon (VD). En parallèle à leur cursus académique, ils ont notamment conçu une installation monumentale pouvant recevoir plus de 1000 personnes.Dans cet espace baptisé "Le chant des vents", ils ont imaginé un lieu "offrant au public de quitter un moment l'effervescence des concerts", a dit Laurent Essig qui chapeaute l'ensemble du projet - soit six interventions - pour le compte de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO) de Genève.Cette création un brin futuriste évoque un monde onirique bâti avec des toiles d'échaffaudage et des tuteurs surdimensionnés. Au centre, des tubes transparents superposés forment une structure d'accueil quasi sphérique.Onze futurs architectes y ont travaillé sur la transparence, l'opacité et l'éclairage. Ils ont aussi géré les contraintes liées à la sécurité d'une telle installation.Ailleurs, une douzaine d'étudiants en arts appliqués signent les clips montrés sur plusieurs écrans, dont ceux de la Grande scène. Ces séquences présentées entre les spectacles devaient respecter un cahier des charges: être courtes, festives et tout public.Douze futurs économistes d'entreprise ont enquêté auprès de quelque 800 jeunes de 18 à 35 ans, des festivaliers mais aussi de personnes non-habituées du Paléo. Le rapport final de ce sondage réalisé récemment n'est pas encore publié mais certaines personnes interrogées souhaitent pouvoir choisir les artistes du festival par e-voting.Trois autres interventions ont pu se concrétiser, dont l'affiche du festival et une action de prévention sur les dangers liés à la consommation d'alcool. Les six interventions représentent plus de 3000 heures de travail et leur budget - 200 000 francs - a été financé par la HES-SO de Genève.C'est la deuxième année consécutive que la HES-SO collabore avec le Paléo. "Nous avons sollicité des projets auprès des étudiants et en avons donc retenus six", indique Laurent Essig. "Pour l'affiche par exemple, 40 idées ont été soumises à un jury."Cornaqués par une douzaine d'enseignants, les 120 étudiants sont de futurs architectes, des infirmières, des graphistes voire des éducateurs sociaux. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.