Particules fines: les valeurs continuent à baisser grâce à la météo

BERNE - Les taux de particules fines dans l'air continuent de baisser, même s'ils restent encore au-dessus du seuil toléré de 50 µg/m³. Cette évolution est due à une météo favorable, la limitation de la vitesse sur autoroute n'y contribuant que très peu.La bise et le relèvement à plus de 1000 mètres de la couche de stratus ont réduit la concentration de particules fines. La pollution n'est pas moindre, mais elle dispose de davantage d'espace pour se disperser, a indiqué Robert Gehring, responsable des mesures de particules au Laboratoire fédéral d'essais des matériaux. Il n'en demeure pas moins que le taux de 50 microgrammes par mètre cube est encore dépassé dans 11 des 13 stations de mesure en Suisse.A 11h00, la station de Lausanne affichait ainsi 96 µg/m³, selon les chiffres publiés sur le site internet du Réseau national d'observation des polluants atmosphériques (NABEL). Le taux était de 94 µg/m³ à Berne et de 72 µg/m³ à Zurich. La semaine passée, on atteignait encore des taux dépassant les 200 µg/m³. En Suisse orientale, la neige annoncée lundi soir devrait encore favoriser un retour à la normale. Et pour l'ensemble du pays, il faudra attendre mercredi et l'arrivée d'un front d'ouest.Décidée vendredi et même si elle a été bien suivie, la réduction à 80 km/h de la vitesse autorisée sur les autoroutes de onze cantons alémaniques n'a eu qu'une influence mineure sur cette baisse des valeurs de particules fines dans l'air. On peut estimer ses effets entre 4 et 6% et très localement, selon M. Gehring. Malgré la détente, ces mesures préventives demeurent maintenues. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.