Pas de grippe aviaire constatée, mais les autorités sont prudentes

BERN - La grippe aviaire ne s'est pas encore manifestée en Suisse cet hiver. Mais l'Office vétérinaire fédéral (OVF) table sur l'apparition d'oiseaux infectés, une année après le premier cas signalé en Suisse, le 26 février 2006.La météo plutôt clémente jusqu'ici explique en partie l'absence de cas. Les températures douces font que le nombre d'oiseaux migrateurs en Suisse est réduit. D'autre part, le virus se propage moins vite quand il fait doux. Ejecté avec les fientes, il survit plus longtemps par des températures basses.Malgré la situation calme jusqu'ici, l'OFV ne relâche pas sa surveillance. "Nous devons compter cet hiver à nouveau avec des cas de grippe aviaire en Suisse", avertit son porte-parole.Comme le risque persiste, le confinement des volailles ordonné fin septembre par le Conseil fédéral reste en vigueur. Entrée en vigueur le 15 octobre, il le restera probablement jusqu'au 30 avril.En décembre, la Confédération avait présenté son plan de lutte contre une pandémie de grippe. Il appartient maintenant aux cantons de l'appliquer. Un vaccin dit "prépandémique" devrait être bientôt disponible.L'avancement n'est pas pareil dans tous les cantons. Les problèmes rencontrés vont de la mise en place de l'infrastructure aux canaux de distribution de médicaments ou de vaccins.Le plan de pandémie n'est pas axé sur la grippe aviaire en particulier, mais sur un virus Influenza de type nouveau et pandémique, soit mondial. Le point de départ d'une telle pandémie de grippe pourrait être le virus de la grippe aviaire, si celui-ci développe la faculté de passer d'homme à homme.Un vaccin prépandémique fait partie du plan de la Confédération. L'OFSP en a commandé 8 millions de doses, afin de pouvoir vacciner toute la population le cas échéant. Ce vaccin, capable de protéger contre des souches mutées du virus H5N1 de la grippe aviaire, est en production et sera prochainement disponible. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.