Politique: les internautes suisses s'en désintéressent

ZURICH - Les utilisateurs d'internet sont toujours plus nombreux en Suisse mais ils ne s'en servent guère pour leur information politique. Selon une étude Univox, la politique et l'économie intéressent peu les consommateurs de médias.Les trois quarts de la population ont aujourd'hui accès à internet, selon un sondage de l'institut gfs-zurich sur l'utilisation des médias. Deux tiers des personnes interrogées "surfent" au moins une fois par semaine mais seule la moitié des utilisateurs recherche parfois des informations politiques sur la toile.Jusqu'en 2002, près de 40% des personnes interrogées qualifiaient leur intérêt pour les affaires politiques traitées dans les médias comme fort à très fort. En 2006, ils n'étaient plus que 26%.Parmi les thèmes traités par les médias, la santé est celui qui suscite le plus grand intérêt (75%), devant l'actualité locale et régionale (62%), puis le sport (54%). L'actualité politique (26%) et économique (21%) vient loin derrière.Pour l'auteur de l'étude, Heinz Bonfadelli de l'Institut des médias de l'Université de Zurich, cette tendance va poser des difficultés à la démocratie suisse. Elle s'explique par une société toujours plus individualiste. Le marché a pris le pas sur la politique, résume-t-il.Les médias ont aussi ouvert plus largement leurs pages ou leurs plages horaires à de nouveaux sujets comme le divertissement, la vie des "people" ou le style de vie. Les journaux gratuits par exemple réagissent avant tout aux besoins de leur jeune lectorat.Ce désintérêt pour la politique n'est pas confirmé par tous les chercheurs. Si les jeunes s'intéressent moins aux médias et aux partis traditionnels, ils sont aussi nombreux à s'engager dans des organisations non gouvernementales, actives par exemple en faveur de l'environnement ou contre la fracture nord-sud, comme l'explique le journaliste Blaise Lempen dans son ouvrage "Démocratie sans frontières".Selon l'étude, 66% des personnes regardent la télévision, 64% lisent un journal, 57% écoutent la radio et 29% utilisent internet quotidiennement. Seuls 10% s'adonnent cependant chaque jour à la lecture d'un livre et 93% à celle d'un magazine.Pour s'informer, 57% des sondés recourent principalement à la télévision suisse et 52% à la radio. En matière de divertissement, les programmes télévisés étrangers se taillent la part du lion (74%). /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.