PRD: non aux usines à gaz, oui à une nouvelle centrale nucléaire

SEMPACH - Le PRD estime que la Suisse ne devrait pas recourir à des usines à gaz pour éviter une éventuelle pénurie dans les années 2020-2030. Par contre il estime qu'elle doit rapidement mettre en route un projet de nouvelle centrale nucléaire.La construction d'usines à gaz a donné lieu à un long débat entre les délégués réunis en assemblée samedi à Sempach (LU). Plusieurs participants ont indiqué que le PRD n'a pas à interdire le recours à certaines formes de production d'énergie, mais doit laisser le marché décider seul.D'autres ont proposé que la Suisse construise des usines à gaz comme solution intermédiaire pour une période, afin d'éviter une pénurie, et qu'elle y renonce uniquement pour le long terme. Mais finalement c'est la proposition du comité directeur du parti qui l'a emporté.Celui-ci estime qu'en raison de la politique climatique, la production électrique suisse ne doit pas entraîner la formation d'encore plus de gaz à effets de serre, a expliqué la conseillère aux Etats st-galloise Erika Forster. Or, une usine à gaz de 400 MW émet environ 1 million de tonnes de CO2 par an. "Ce genre d'installations n'ont pas leur place en Suisse", a-t-elle dit.Le PRD a par ailleurs réitéré son souhait que la Suisse ne sorte pas du nucléaire. Les délégués se sont même dits favorables à la construction d'une nouvelle centrale en Suisse.Ils ont ainsi accepté une proposition de la section argovienne selon laquelle un projet devrait être déposé sans tarder par les producteurs de courant, car la procédure d'autorisation pour ce genre d'installations dure entre 15 et 20 ans. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.