Premier jour de la visite du président autrichien en Suisse

BERNE - Le président de la Confédération Moritz Leuenberger a appelé la Suisse et l'Autriche à mettre leur amitié au service de la paix. Son homologue autrichien Heinz Fischer acondamné la justification des guerres en Irak et au Liban.Au premier jour de la visite d'Etat de M. Fischer en Suisse, les deux dirigeants ont évoqué au musée historique de Berne le thème de la guerre et de la paix, s'inspirant d'un échange de lettres entre le physicien suisse Albert Einstein et le psychanaliste autrichien Sigmund Freud. Un fac-similé de ces documents a été déposé dans le musée.Dans son discours, le président de la Confédération a rappelé qu'avant de parvenir à une paix durable, la Suisse et l'Autriche s'étaient affrontées durant plusieurs guerres. Il a estimé que les deux pays, dans le cadre d'associations différentes, doivent avoir le même objectif: empêcher la guerre, où qu'elle menace. "Cet objectif nous unit. Cet objectif est constitutif de nos liens d'amitié", a déclaré M. Leuenberger.M. Leuenberger a également rendu hommage au rôle de l'ONU et à l'Union européenne qui "comme Freud l'entendait, garantit la paix par l'union de ses membres". Il a toutefois rappelé qu'une adhésion "imminente" de la Suisse n'était pas d'actualité.Le président Fischer s'est lui aussi félicité de la "région de paix" en Europe grâce à la création de l'UE et a vu "un potentiel d'avenir" pour l'organisation. Il a qualifié la Suisse d'"important exemple" pour l'Autriche en matière de neutralité.Dans l'après-midi, les deux présidents ont largement évoqué des questions européennes et leur action au Proche-Orient lors de leurs entretiens, en présence de leurs conjointes. Ils ont discuté de questions bilatérales en suspens, comme les divergences sur l'aéroport d'Altenrhein (SG) et la question de l'implantation d'un site pour les déchets nucléaires.M. Fischer et son épouse Margit ont été reçus avec une cérémonie des honneurs militaires sur la place de la cathédrale de la capitale fédérale, en présence du Conseil fédéral in corpore et de nombreux spectateurs. M. Leuenberger et son hôte ont ensuite passé en revue la garde d'honneur.Le séjour en Suisse du chef de l'Etat autrichien prendra fin vendredi. Le deuxième jour de sa visite sera moins formel. M. et Mme Fischer se rendront au Tessin en compagnie de M. Leuenberger. Ils visiteront entre autres le tunnel de base du Gothard. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.