Première réunion du Conseil des droits de l'homme à Genève

BERNE - Le président de l'Assemblée générale de l'ONU Jan Eliasson et le secrétaire général de l'ONU ont ouvert à Genève la première réunion du Conseil des droits de l'homme. Kofi Annan a demandé que cette occasion ne soit pas gâchée."Le Conseil peut donner à l'ONU et à l'humanité la chance de reprendre la lutte pour les droits de l'homme avec une vigueur renouvelée. Ne permettez pas que cette occasion soit gâchée", a lancé le secrétaire général de l'ONU aux représentants des gouvernements présents, dont une centaine de ministres et vice-ministres.Kofi Annan a souhaité que les travaux du Conseil se démarquent nettement de ceux de la Commission, dissoute le 27 mars après 60 ans d'existence dans la cité de Calvin. "Ne permettez jamais au Conseil de s'embarquer dans des pugilats politiques ou de recourir à de basses manoeuvres", a-t-il déclaré.Le président de l'Assemblée générale de l'ONU a rappelé les mois de négociations qui, sous sa direction, ont débouché sur la création du Conseil le 15 mars. Jan Eliasson a souligné que le Conseil offre l'occasion d'"un nouveau départ" et a demandé d'"être vigilant" pour ne pas répéter les erreurs du passé.Et de lancer un appel: "Démontrons tous ensemble que le nouveau Conseil fera la différence dans la vie des victimes". Jusqu'à jeudi, une centaine de ministres et vice-ministres doivent prendre la parole devant le nouveau Conseil, dont la conseillère fédérale Micheline Calmy-Rey. Sa première session est prévue jusqu'au 30 juin. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.