Privatisation de Swisscom: Berne envisage une action populaire

BERNE - Le Conseil fédéral campe sur sa décision de vendre totalement sa participation dans Swisscom. Cette privatisation devrait s'accompagner d'une vente spéciale aux petits actionnaires et aux investisseurs institutionnels, selon le projet mis en consultation express jusqu'au 6 mars.Contrairement à certains de ses membres, le gouvernement ne soutient pas l'idée d'une distribution gratuite de la moitié des actions de Swisscom à la population, a souligné Hans-Rudolf Merz devant la presse. Pour le ministre des finances, cette opération pourrait compromettre la situation économique et l'autonomie de l'entreprise.Le peuple profitera davantage d'une vente des quelque 38,4 millions d'actions de la Confédération (valeur actuelle sur le marché: 16-17 milliards de francs) dans les règles de l'art, d'après M. Merz. Le bénéfice servira à réduire l'endettement des caisses de l'Etat, et donc à éviter une éventuelle hausse fiscale.Mais le gouvernement est prêt à "renoncer sciemment à vendre ses actions au meilleur prix possible". Il souhaite faire une offre spéciale aux petits actionnaires par le biais d'une "action populaire". Il s'agirait en quelque sorte de rééditer des conditions avantageuses proposées aux privés, comme lors de l'entrée de Swisscom en bourse en 1998.Le Parlement devrait se prononcer selon la voie urgente en juin si possible. Le peuple sera appelé aux urnes le 11 mars 2007 en cas de référendum.Les variantes au retrait étatique total du capital de l'ex-régie ont été relégues dans un rapport séparé contenant diverses mesures d'accompagnement, telles la distribution des actions à la population. Toutes ces propositions comportent néanmoins plus de désavantages que d'avantages, selon M. Merz.Le catalogue comprend par exemple le maintien d'une minorité de blocage (33%), une participation fédérale dans Swisscom Fixnet seulement ou la création d'une société de droit public chargée d'exploiter le réseau de téléphonie. Il est aussi question d'un droit de veto ou d'un siège de la Confédération dans le conseil d'administration de Swisscom. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.