Programme d'armement à 1,5 milliard: droite pour, gauche contre

BERNE - Le programme d'armement 2006 devrait afficher unefacture de 1,5 milliard. Le Conseil fédéral revient à la chargeavec l'achat de douze chars de génie, refusé par le Parlement en2004. La droite soutient le programme, la gauche y est hostile.Ce programme est finançable dans le cadre budgétaire qui prévoit un plafond de 12 milliards pour les affaires militaires pour les années 2009 à 2011, a souligné le conseiller fédéral Samuel Schmid jeudi devant la presse. Et de rappeler que l'armée économise depuis des années.L'UDC, le PRD et le PDC abondent dans son sens. Pour l'UDC et le PDC, des investissements sont nécessaires pour permettre à l'armée d'assumer sa tâche après des années de vaches maigres.Il s'agit d'investir dans la conduite de l'armée, dans la formation ainsi que dans les unités blindées, a ajouté le ministre de la défense. Ces dernières peuvent servir à appuyer l'infanterie dans des missions comme la lutte contre le terrorisme.Dans cette optique, l'achat de chars de génie et de déminage reste nécessaire et les douze exemplaires demandés sont "le minimum absolu" pour assurer l'instruction, a insisté le chef de l'armée Christophe Keckeis. Les formations mécanisées ont besoin de chars visant à garantir leur mobilité et à réduire celle de l'adversaire.Selon le Conseil fédéral, il ne s'agit pas complètement d'un nouvel achat puisque les châssis de chars Léopard dont l'armée n'a plus besoin seront utilisés. Les nouveaux engins qui résulteront de cet équipement pourront en outre au besoin apporter un soutien aux autorités civiles.Ce pourrait être le cas lors d'inondations, de glissements de terrain ou de tremblements de terre. Mais aussi en cas d'attaque terroriste, pour débloquer des axes de communications, a noté le ministre de la défense. Le Parlement avait refusé cet achat dans le cadre du programme 2004. Depuis, la facture a augmenté de dix millions, à 139 millions.Quinze hélicoptères Super Puma devront aussi subir des adaptations techniques. Coût de l'opération: 194 millions. L'armée veut également doter, pour 126 millions, 160 chasseurs de chars Piranha d'outils informatiques et d'un armement garantissant leur autoprotection. Pour 115 millions, l'armée devrait aussi obtenir six jets Pilatus (PC-21) permettant de simuler en vol les systèmes des avions de combat F/A-18. /ATS
Partager
Link

Galerie photos liée

08.10.2009
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.