Réduction des primes maladie pour les enfants dès 2007: disparités

BERNE - Dès 2007, les cantons sont tenus de réduire d'au moins 50% les primes d'assurance maladie des enfants de familles à revenus faibles et moyens. Lucerne se montre le plus généreux puisque tous les enfants verront leurs primes diminuer.Mais dans d'autres cantons, la classe moyenne profitera à peine de cette manne. A Lucerne, le parlement a décidé de réduire de moitié les primes d'assurance maladie des enfants et des jeunes jusqu'à 25 ans, quel que soit le revenu des parents. Markus Dürr (PDC), directeur de la santé publique du canton de Lucerne, a appliqué la solution qu'il préconisait pour l'ensemble de la Suisse.A Genève, les enfants, dont les parents sont au bénéfice d'un subside à l'assurance maladie, reçoivent depuis plusieurs années un rabais de 100 francs par enfant, ce qui correspond souvent au montant total de la prime. "Nous n'allons pas réduire cette allocation l'année prochaine", a dit Mme Anja Wyden, directrice adjointe de l'action sociale.Le canton de Bâle-Ville se montre aussi large. Une famille avec deux enfants peut obtenir la réduction des primes de moitié avec un revenu brut allant jusqu'à 102'000 francs. Comme à Lucerne, les jeunes sont concernés jusqu'à l'âge de 25 ans, qu'ils soient en formation ou non, a-t-on indiqué au Département cantonal de la santé.Dans d'autres cantons, ce nouveau régime, destiné à toucher aussi la classe moyenne, atteint moins clairement son but. Dans le canton de Berne, la limite pour une famille avec deux enfants a été fixée à 67'000 francs de revenu annuel brut, a indiqué Regula Hartmann, cheffe de l'Office des assurances sociales du canton de Berne. Des familles de cette catégorie verront donc la prime de leurs enfants augmenter l'année prochaine.Mais la comparaison entre les cantons n'est pas aussi aisée qu'il n'y paraît. D'une part, les cantons ne connaissent pas les mêmes bases fiscales, a souligné Charles Allet, spécialiste des questions touchant à l'assurance maladie dans le canton du Valais. D'autre part, les revenus déterminants pour l'octroi de subsides ne sont pas non plus calculés de façon identique. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.