Santé: Ruth Dreifuss recommande d'élaborer un plan d'action

GENèVE - Plus de la moitié de la population en Afrique et en Asie n'a pas un accès régulier aux médicaments essentiels. L'OMS doit élaborer un plan d'action pour mobiliser des ressources, a plaidé Ruth Dreifuss.Il faut faire davantage, a affirmé l'ex-conseillère fédérale, présidente de la commission sur la santé, l'innovation et les droits de propriété intellectuelle, en présentant son rapport de 240 pages. Il contient 50 recommandations à l'industrie et aux gouvernements.Les ventes mondiales de médicaments sont concentrées dans les pays riches. Les pays en développement, où vivent plus de 80% de la population mondiale, ne représentent qu'environ 10% d'un marché de 650 milliards de dollars et l'Afrique seulement 1,1% du total.L'ex-conseillère fédérale n'a pas caché des divergences au sein des dix membres de la commission, créée en février 2004. Ils ont retardé de quelques mois la publication du rapport, demandé par l'Assemblée mondiale de la santé. Les conclusions de ce document seront discutées à la prochaine assemblée en mai.Le déblocage de fonds par des organisations charitables, comme la Fondation Bill et Melinda Gates, de nouveaux partenariats entre le public et le privé sont des évolutions positives. Mais il reste un important déficit de financement.Pour l'ex-ministre de la santé, les droits de propriété intellectuelle ne sont pas un stimulant suffisant pour développer l'accès aux médicaments et aux vaccins dans les pays pauvres ainsi que la recherche pour les maladies négligées.Le paludisme représente 3,1% de la charge mondiale de morbidité, mais seulement 0,3% des investissements dans la recherche-développement en santé. Pour lutter contre la tuberculose, il faudrait d'ici 2015 56 milliards de dollars, dont 25 milliards seulement sont jusqu'ici assurés.La Fédération internationale de l'industrie du médicament (FIIM) a réagi de manière mitigée au rapport. Elle approuve certaines recommandations, comme l'élimination des droits de douane pour les produits pharmaceutiques, la lutte contre les contrefaçons et la nécessité d'incitations pour stimuler la recherche, a indiqué un porte-parole Guy Willis.Le rapport ignore cependant le fait que certains pays en développement, comme la Chine, la Corée, Singapour, le Mexique, ont une industrie en forte croissance grâce à la protection offerte par les brevets, a indiqué M. Willis. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.