Schaffhouse: l'enseignement du français est maintenu au primaire

SCHAFFHOUSE - Le français continuera à être enseigné dès la 5e primaire à Schaffhouse. Les citoyens de ce canton ont rejeté de justesse une initiative populaire qui aurait eu pour conséquence de repousser cette langue au secondaire.L'initiative "Pour une seule langue étrangère à l'école primaire" a été refusée par 51,32% des votants. 23 communes l'ont acceptée. Neuf, dont Schaffhouse, l'ont rejetée.Le texte lancé par les milieux enseignants s'opposait à une décision de la Conférence des directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP). Celle-ci veut que tous les élèves du pays apprennent à l'avenir l'anglais et une seconde langue nationale dès le niveau primaire.La première langue doit être introduite au plus tard en 3e année, la seconde en 5e. Les conférences régionales des directeurs de l'instruction publique doivent déterminer si elles souhaitent donner la priorité à l'anglais ou à la seconde langue nationale.Schaffhouse et les autres cantons de Suisse orientale ont choisi de commencer par l'anglais et de suivre avec le français dès la 5e année.Les enseignants schaffhousois craignent que les élèves soient "surchargés". Selon eux, l'apprentissage du bon allemand en souffrira. Les initiants estiment par ailleurs que l'école ne devrait pas accorder trop de place aux langues. Ils craignent que le nombre d'heures des branches manuelles soit trop fortement réduit.Le gouvernement et le parlement schaffhousois, ainsi que l'Union cantonale des arts et métiers (USAM) avaient rejeté l'initiative. Ils estimaient que Schaffhouse ne pouvait pas se permettre de faire cavalier seul en ce qui concerne l'enseignement des langues et plaidaient pour l'harmonisation des programmes scolaires cantonaux.Le texte était soutenu par tous les partis sauf les radicaux, qui luttaient contre ce qu'ils appelaient "une interdiction d'apprendre".La décision du peuple schaffhousois était très attendue. Elle pourrait influencer la décision des Thurgoviens et des Zougois qui voteront sur des initiatives semblables le 21 mai.Deux autres initiatives "pour une seule langue étrangère à l'école primaire" ont été déposées dans les cantons de Zurich et de Lucerne. Les citoyens de ces cantons ne devraient pas voter avant 2007. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.