Services téléphoniques à valeur ajoutée: moins de SPAM

BERNE - Les entreprises offrant des "services téléphoniques à valeur ajoutée" ont créé une association visant à ne pas proposer de prestations érotiques aux mineurs. Son but est également d'interdire le téléphone rose aux moins de 18 ans et de diminuer les SPAM.Le code de déontologie de la nouvelle Swiss Association Value Added Services (SAVASS) va ainsi plus loin que la limite légale qui est de 16 ans pour ce type d'offre. Il s'applique aux entreprises membres utilisant le réseau téléphonique pour offrir des services comme le télévoting, la météo, les horaires des transports ou encore les jeux et offres érotiques.La SAVASS doit aussi représenter les intérêts de ses membres auprès des autorités politiques et encourager une concurrence éthiquement irréprochable, ont expliqué ses responsables jeudi. Le secteur représente un chiffre d'affaires estimé à 300 millions de francs, a rappelé Jean de Wolff, directeur général de MNC SA et vice-président de l'association.Le nouveau code de déontologie servira à limiter le pouvoir de nuisance de certains acteurs peu scrupuleux du marché. Le marché étant très fragmenté, il y existe un risque d'abus pour les utilisateurs finaux.Le statut de membre doit devenir un signe de qualité, a déclaré le conseiller national Ulrich Giezendanner (UDC/AG), président de la SAVASS. Selon lui, le code de déontologie garantit une protection efficace des consommateurs et de la jeunesse. Seules les entreprises respectant ce code pourront être membre de SAVASS. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.