Surveiller les ambassades: les pros s'en chargeront dès l'été

BERNE - Les soldats en cours de répétition ne surveilleront plus les ambassades à partir de juillet. Cette mission sera confiée à des militaires professionnels ou en service long. Le Conseil fédéral doit encore donner son feu vert définitif.Cette décision allégera les services des troupes en cours de répétition. Elles pourront toutefois être appelées à renforcer ou à remplacer les nouvelles entités désignées au cas de besoin, notamment si ces dernières sont engagées à d'autres fins, par exemple dans le cadre de l'Eurofoot 2008, a averti le Département fédéral de la défense (DDPS).L'armée assure des missions de surveillance d'ambassades et autres bâtiments consulaires dans les villes de Genève, Berne et Zurich depuis plus d'une décennie. Le Parlement a approuvé en 2004 la prolongation de ces engagements subsidiaires de sûreté jusqu'à la fin 2007.Le passage de témoin proposé intervient à la suite des expériences positives réalisées l'an passé avec les militaires en service long à Zurich. Dans cette ville, les patrouilles de surveillance seront désormais essentiellement confiées aux professionnels de la Sécurité militaire. Celle-ci viendra renforcer les militaires en service long des compagnies d'intervention de l'infanterie pour les engagements à Genève et à Berne.Dans la foulée, le ministre de la défense Samuel Schmid propose au Conseil fédéral de confier le commandement de ces engagements subsidiaires au commandant de la Sécurité militaire, le brigadier Urs Hürlimann. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.