Swissmedic: le directeur Franz Schneller démis de ses fonctions

BERNE - Critiqué pour ses manquements depuis sa création en 2002, Swissmedic voit son directoire réformé. Le directeur Franz Schneller et quatre autres membres de la direction ont été démis de leurs fonctions, a annoncé Christine Beerli, présidente du Conseil de l'institut.La crise couvait depuis longtemps. Chargé du contrôle des médicaments et des produits thérapeutiques, Swissmedic est critiqué tant par les responsables politiques que par les professionnels de la santé. L'institut passe pour être opaque et bureaucratique. Les derniers reproches portent sur sa pratique restrictive en matière d'homologation de médicaments."Il ne s'agissait pas de faire tomber des têtes, mais de mettre les bonnes personnes au bon endroit", a expliqué l'ancienne conseillère aux Etats bernoise à Berne. La décision est entrée en vigueur mercredi à midi, a-t-elle précisé.Pour redorer le blason de Swissmedic, le Conseil de l'institut a lancé à la fin mai une analyse détaillée du fonctionnement de l'institut. "Incapacité à imposer les décision", "priorités non définies", "nombre trop grands de subordonnés directs du directeur": les tares figurant dans le rapport rendu public sont nombreuses."L'un des objectifs du rapport était d'examiner et d'adapter les structures de direction", rappelle Mme Beerli. Franz Schneller, qui dirigeait l'organisation depuis 18 mois, est la principale victime du remaniement. La présidente de Swissmedic a cependant tenu à saluer son travail.Comme deux de ses collègues, M. Schneller quitte Swissmedic sur une base volontaire. Deux autres collaborateurs ont refusé l'accord proposé par le Conseil et ont été licenciés. Mme Beerli n'exclut qu'ils puissent finir par s'entendre. "Nous n'avons pas offert de parachutes dorés", a-t-elle précisé. La négociation s'est faite sur une base inférieure à un million de franc.Le Conseil de l'institut voit dorénavant ses prérogatives augmentées. "Il fonctionnera comme une sorte de conseil d'administration", a détaillé Markus Dürr, membre de l'entité. "Les responsabilités ont été éclaircies".Toutes les étapes de la réorganisation ont été suivies par le Département fédéral de l'intérieur. D'ici décembre, le Conseil de l'institut connaîtra le nouveau mandat de prestations défini par la Confédération pour la période 2007-2010. Il est actuellement en consultation. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.