Terrorisme: groupe démantelé en Suisse, attaque contre El Al prévue

BERNE - La Suisse a démantelé une cellule terroriste qui avait prévu un attentat contre la compagnie israélienne El Al à Genève, selon le Ministère public de la Confédération. Plusieurs personnes, soupçonnées de financement terroriste, ont été arrêtées.Sept personnes sont à ce jour en détention préventive dans trois cantons "pour danger de fuite et de collusion", selon un communiqué du MPC publié. Ces arrestations font suite à l'interpellation de sept Nord-Africains liés aux milieux jihadistes ordonnée le 12 mai à Bâle et à Zurich par le MPC et la Police judiciaire fédérale."Cette cellule avait sérieusement envisagé de commettre un attentat contre un avion de la compagnie israélienne El Al" à Genève, selon le texte du MPC, qui précise qu'il n'y a eu aucune saisie ni de roquettes, ni d'explosifs.Le porte-parole de l'aéroport de Cointrin, Philippe Roy, avait déjà indiqué à la presse que la compagnie El Al avait cessé de desservir l'aéroport de Genève en décembre dernier, officiellement pour des raisons "commerciales ou techniques". Les vols avaient été déroutés sur Zurich.L'affaire rappelle à de nombreux égards une tentative d'attentat similaire qui avait eu lieu à Mombasa, au Kenya en novembre 2002. Un groupe avait tiré deux missiles qui avaient manqué leur cible contre un avion de ligne israélien qui venait de décoller à destination d'Israël avec 261 passagers à bord. L'action avait été revendiquée par le réseau al-Qaïda.Ces arrestations sont l'aboutissement d'une enquête commencée début 2005 sur des vols commis par une bande d'une douzaine de personnes principalement dans la région zurichoise et dans le reste de la Suisse. Les investigations ont montré qu'une partie du butin allait à une organisation terroriste, selon le MPC.Parmi les personnes interpellées figure un suspect qui avait été en contact avec l'islamiste Mohamed Achraf. Le Marocain avait été extradé début 2005 par Berne vers l'Espagne, qui le soupçonne d'avoir préparé un attentat contre le bâtiment de l'Audience Nationale, la principale instance pénale espagnole.L'opération des autorités suisses s'inscrit dans une vaste enquête notamment en France et en Espagne, où des cellules identiques ont été également démantelées. Les bandes auraient entretenu des contacts entre elles. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.