Tessin: le fisc définitivement retiré à Marina Masoni

BELLINZONE - Le Conseil d'Etat tessinois a définitivement retiré la responsabilité du fisc à la directrice des finances Marina Masoni. Il tire ainsi les conséquences du rapport de la commission d'enquête administrative. Mme Masoni demeure au gouvernement.La décision du Conseil d'Etat a été prise à l'unanimité. Marina Masoni, en convalescence après une chute, n'a pas participé à la séance. Elle a été informée de la décision par téléphone dans la matinée par le ministre de la justice Luigi Pedrazzini (PDC).Selon la commission d'enquête, formée de trois anciens juges, la fondation Masoni sise dans le canton de Schwytz n'est pas conforme à la loi. Les parents de Marina sont ainsi en litige avec le fisc tessinois. Des millions d'impôts sont en jeu. Mais en aucun cas la conseillère d'Etat radicale ne s'est rendue coupable d'abus de fonction pour influencer ce dossier, précise la commission.L'autorité fiscale s'est par ailleurs comportée de manière non transparente et peu convenable. Conséquence: le gouvernement avait suspendu deux hauts fonctionnaires, le directeur et un des trois vice-directeurs de la division des impôts. Ceux-ci ont quitté leur poste avant d'être licenciés.Les commandes du fisc tessinois sont désormais reprises jusqu'aux élections d'avril 2007 par le directeur de l'éducation, le radical Gabriele Gendotti. Marina Masoni, 48 ans, conserve la direction des finances et de l'économie.Mais la confirmation de sa mise à l'écart de la direction du fisc, suite aux conclusions de la commission d'enquête, pourrait remettre en question les velléités de Marina Masloni de briguer un quatrième mandat au gouvernement tessinois, voire la succession de Pascal Couchepin au Conseil fédéral.Mme Masoni est en mauvaise posture depuis la révélation, à fin 2005, que le fondateur d'une chaîne d'habillement de Bellinzone avait remis son activité à ses fils sans qu'aucun impôt de succession n'ait été versé. En janvier dernier, le Conseil d'Etat tessinois a retiré à Mme Masoni la responsabilité du Service des contributions, placé temporairement sous gestion externe.Sa situation s'est encore aggravée après qu'on ait découvert qu'une fondation de la famille Masoni était établie à Schwytz et ne payait donc aucun impôt au Tessin. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.