Théâtre: décès du metteur en scène Claude Stratz

BERNE - Claude Stratz est mort des suites d'un infarctus, ont indiqué jeudi ses proches à Genève. Ce metteur en scène de théâtre avait surtout fait carrière à Genève et en France. Il aurait eu 61 ans dans un mois.L'homme de théâtre avait été hospitalisé à Paris. Il est mort mercredi en fin d'après-midi, a indiqué jeudi peu après minuit à l'ATS Anne-Marie Delbart, responsable des classes d'art dramatique de l'Ecole de musique de Genève.Claude Stratz a signé une trentaine de productions à la Comédie de Genève, au Théâtre de Carouge ou à la Comédie-Française à Paris. Il s'est intéressé au répertoire classique comme au théâtre contemporain, ainsi qu'à la mise en scène d'opéra.Né le 7 mai en 1946 à Zurich, Claude Stratz obtient une licence en psychologie à l'Université de Genève, puis devient assistant du psychologue et épistémologue Jean Piaget. Au début des années 70, il suit parallèlement des cours au Conservatoire de Genève et joue au Nouveau Théâtre de Poche.Il se fait remarquer pour deux mises en scène à Genève: "Les Bakkhantes" d'Euripide en 1975 et "Tamerlan" d'après Christopher Marlowe en 1976. Deux ans plus tard, il monte "Woyzeck" de Büchner au Théâtre de Carouge (GE).Claude Stratz devient assistant du metteur en scène français Patrice Chéreau au Théâtre des Amandiers de Nanterre entre 1981 et 1988. Durant cette période, il met en scène deux spectacles pour la Comédie de Genève: "Le Legs" et "L'Epreuve" de Marivaux en 1985, puis "Le Suicidé" de Nicolaï Erdmann en 1987.Succédant à Benno Besson, il dirige la Comédie de Genève de 1989 à 1999. Sa programmation offre un tremplin à de jeunes talents, tel Omar Porras, et lui permet de présenter plusieurs mises en scènes personnelles dont "Chacun son idée" de Pirandello en 1989, "Jules César" de Shakespeare en 1990 ou "Le Pain dur" de Claudel en 1992.Il occupe le fauteuil de directeur de l'Ecole supérieure d'art dramatique du conservatoire de Genève de 1999 à 2001. Il est nommé ensuite à la tête du Conservatoire d'art dramatique de Paris.A la Comédie-Française, il met en scène "Le Malade imaginaire" de Molière en 2001. Deux ans plus tard, il propose "La Bohème" de Puccini à l'Opéra de Lausanne. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.