Une couche-culotte radioactive déclenche une alerte générale

BERNE - Les pompiers et le service de l'environnement de l'Etat sont intervenus en force vendredi matin à l'usine des Cheneviers, à Genève, après la détection d'un déchet radioactif. L'alarme a été déclenchée par un produit utilisé en imagerie médicale.Tous les déchets arrivant aux Cheneviers passent un portique de détection, a expliqué Mathias Goretta, un responsable de l'usine, revenant sur une information de la "Tribune de Genève". Le détecteur a sonné vendredi au passage d'un camion-poubelles qui a été isolé.Comme le veut la procédure, une vingtaine d'hommes du Service d'incendie et de secours (SIS) et le service compétent de l'Etat sont venus procéder aux contrôles. Verdict: une des poubelles en cause contenait du technecium 99.La dose de radioactivité étant très faible, le déchet incriminé n'a pas été isolé de la benne d'ordures. Mais il pourrait bien s'agir d'une couche-culotte utilisée par un patient suivant un traitement par radiothérapie, comme le cas s'est déjà présenté, selon M. Goretta. Le produit peut se retrouver dans l'urine ou les selles.Comme la radioactivité du technecium baisse de moitié toutes les six heures, la mesure de sécurité s'est limitée à mettre la benne en quarantaine pour le week-end. Le détecteur de l'usine étant très sensible, ce genre d'alertes se produit périodiquement, a souligné M. Goretta.Le plus souvent, l'alarme est déclenchée par des produits utilisés en imagerie médicale, même si les hôpitaux doivent trier strictement leurs déchets. A chaque fois, toute la procédure d'urgence est mise en route. "Nous avons eu deux alertes l'an dernier pour un total de 330'000 tonnes de déchets." /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.