Ville de Genève: la gauche conserve ses quatre sièges

GENèVE - La gauche conserve ses quatre sièges au gouvernement de la Ville de Genève. Avec deux socialistes, l'exécutif opère un léger glissement au centre. A droite, les radicaux reviennent sur le devant de la scène grâce à Pierre Maudet.Jamais l'exécutif n'avait compté deux socialistes. Le sortant Manuel Tornare est sorti grand vainqueur de l'élection. En véritable locomotive, il a entraîné dans son sillage sa collègue Sandrine Salerno, 35 ans.La nouvelle venue, fille d'immigrés italiens, obtient une belle deuxième place. Elle incarne le grand retour des femmes aux commandes de la municipalité, après huit ans d'absence.Les Verts maintiennent pour leur part leur position. Patrice Mugny, qui a géré avec poigne durant quatre ans la culture en Ville de Genève, garde son fauteuil. Il pourrait toutefois changer de département en cas de redistribution des rôles.L'extrême gauche, en pleine reconstruction, aura également son représentant au gouvernement, en la personne de Rémy Pagani. Le bouillant syndicaliste a profité du vote compact des électeurs de l'Alternative.A droite, en revanche, les visages étaient fermés dans les couloirs d'Uni Mail. L'Entente rêvait d'arracher deux sièges à l'exécutif de la Ville de Genève. Elle a nettement échoué dans son entreprise, ne plaçant que le radical Pierre Maudet parmi les élus. Ni la démocrate-chrétienne Anne-Marie von Arx-Vernon, ni la libérale Nathalie Fontanet n'ont passé la rampe. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.