Visées de Blocher sur le DFI: Couchepin réagit de manière amusée

BERNE - Le conseiller fédéral Pascal Couchepin a réagi de manière amusée aux visées de son collègue Christoph Blocher sur son Département de l'intérieur (DFI). Si le ministre de la justice veut le DFI, c'est parce que ça marche, a estimé M. Couchepin."Je crois que M. Blocher souhaite rester, sinon à la une, du moins dans les pages des journaux", a dit le ministre de l'intérieur à la Radio suisse romande. Pendant un certain nombre de mois, il a jeté son dévolu sur le département de M. Leuenberger, a rappelé M. Couchepin. "Maintenant, il s'amuse à me titiller. Il sait que j'ai le dos solide. J'en souris".Alors que Christoph Blocher a estimé dans la "SonntagsZeitung" que les principaux dossiers liés à son Département de justice et police (DFJP) seront bientôt bouclés, Pascal Couchpin a au contraire qualifié de "modestes" les résultats obtenus pas son collègue. "Il n'était pas très ambitieux en matière de réformes s'il dit qu'il a tout fait".Si M. Blocher veut le DFI, c'est parce que ça marche bien dans ce département, analyse Pascal Couchepin. Et de citer entre autres les progrès obtenus en matière de primes d'assurance maladie ou la 5e réforme de l'assurance invalidité, en votation le 17 juin, qui vise à consolider cette assurance.Mercredi, les membres du Conseil fédéral ont décidé qu'après l'élection du gouvernement le 12 décembre, tous les départements seront mis sur la table en vue d'une éventuelle redistribution. Le principe d'ancienneté ne serait ainsi plus appliqué.Interrogé sur l'idée d'accompagner la présidente de la Confédération Micheline Calmy-Rey sur la prairie du Grütli pour le 1er Août, le radical a répondu: "Je ne suis pas son serviteur, je suis son collègue. C'est un choix personnel de Mme Calmy-Rey". /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.