Votations fédérales: oui aux allocations et au milliard de cohésion

BERNE - Les Suisses ont accepté les deux référendums soumis à votation ce week-end. Ils ont approuvé par 53,2% des voix le milliard de cohésion en faveur des pays de l'Est, confirmant pour la troisième fois en 18 mois la politique européenne de la Suisse.L'harmonisation des allocations familiales a quant à elle été plébiscitée par 68% des votants. Seul Appenzell a dit non. L'allocation mensuelle pour enfant se montera à 200 francs au moins et à 250 francs pour les jeunes en formation dans toute la Suisse. Le taux de participation a atteint près de 45%.Plus de 1,48 million de personnes ont plébiscité la loi sur les allocations familiales. Moins de 698'000 votants ont refusé le seuil proposé. Les opposants au nouveau régime - USAM, milieux patronaux, UDC et PRD en tête - n'ont pas réussi à rééditer le coup de 1999, lorsqu'ils étaient parvenus à bloquer, temporairement, l'assurance maternite.La palme des plus fervents adeptes du projet revient aux Jurassiens, avec 83,7% de "oui". Ils sont suivis par les Tessinois (75,8%), les Vaudois (75,6%), les Fribourgeois (75,5%), les Neuchâtelois (75,3%), les Genevois (68,3%) et les Valaisans (64,7%).Le nouveau projet améliorera la situation dans 17 cantons pour ce qui est des enfants, et dans 24 pour les jeunes en formation. Le coût global est estimé à un peu plus de 4 milliards pour 2006. Son entrée en vigueur est prévue en 2009.Concernant le milliard de cohésion, quelque 1,16 million de Suisses ont accepté que la Confédération dénoue les cordons de sa bourse pour les dix nouveaux membres de l'UE. La "contribution à la réduction des disparités économiques et sociales dans l'UE" constitue une contrepartie à l'extension des bilatérales. Les versements s'étaleront sur une dizaine d'années, à raison de quelque 100 millions par an.Les opposants, issus de l'UDC et de l'extrême droite, ont réuni un peu plus de 1 million de suffrages. Ils n'ont pas réussi à convaincre la majorité du peuple que ce geste financier et ses modalités de compensation posaient problème.Les Vaudois sont les champions du "oui", avec 61,5% d'avis favorables. Ils sont talonnés par les cantons-frontières à savoir Genève et le Jura, qui arrivent dans un mouchoir de poche (entre 60,5% et 60,1%). Tous les autres cantons romands ont accepté le projet: les Neuchâtelois par 58,8% des voix et les Fribourgeois par 55,8% et les Valaisans par 51,5%. /ATS
Partager
Link
Météo
Restez informé

Pour tout savoir sur l'actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir dès 16h30 toutes les news de la journée.